Camilla Princesse de coeur

NICE : Camilla de Bourdon, Princesse de coeur, vient tendre la main aux déshérités dans les rues de Nice, aux côtés des Anges Gardiens de Monaco.

Princesse de Coeur : voilà un nouveau titre de noblesse qui va comme un gant à Camilla de Bourbon des Deux Siciles, Altesse Royale, Duchesse de Castro, venue tendre la main, apporter nourriture, aide et réconfort aux sans abris dans les rues de Nice, aux côtés des Anges Gardiens de Monaco.

Dans la froide nuit hivernale, comme tous les lundis, les Anges Gardiens de Monaco font leur maraude pour apporter leur soutien aux plus démunis. Depuis plus de 10 ans, leur itinéraire est bien rodé, et les nécessiteux, femmes, enfants, familles, SDF, malheureux à la dérive, les attendent par centaines aux points de rendez vous : l’église du port puis la Promenade des Anglais, et enfin la Gare de Nice. Repas chauds, produits de première nécessité, chaleur humaine, sont distribués à des centaines de sans abris et de personnes démunies. En cette fin décembre, les rues de la ville sont illuminées, chacun s’active et se prépare aux fêtes de fin d’années. Mais pour les sans abris il n’y a pas de répit. Chaque jour est une lutte pour survivre… l’abbé Pierre avait coutume de dire « être un sans abris, c’est un job à plein temps ».

Alors, pour réconforter cette population démunie, le dévouement de l’équipe de bénévoles des Anges Gardiens de Monaco, semaine après semaine, ne faiblit jamais. Ils distribuent des centaines de repas chaud, des couvertures et des sacs de couchages, réconfort et sourires. Pour la Princesse Camilla de Bourbon-Deux-Siciles, Dame de l’Ordre Constantinien de Saint Georges dont son mari, le Prince Charles, est le Grand Maître, s’occuper d’oeuvres humanitaires et philanthropiques, c’est du quotidien… Unicef, Croix-Rouge, Amade, Fondation Princesse Charlene, lutte contre l’illetrisme : elle est très impliquée dans l’action caritative. Alors, pour elle, venir donner, le temps d’une maraude avec les Anges Gardiens de Monaco, un peu d’espoir aux exclus, aux plus marginalisés, c’était une sorte d’évidence.

« Depuis plus de 10 ans, l’association des Anges Gardiens de Monaco est uniquement financée par de généreux donateurs. Au delà de l’urgence des nuits de maraude, elle axe son action sur une relation d’aide au logement. Elle établit des liens avec d’autres structures pouvant prendre le relais pour un suivi social. Si je peux, par ma présence, mettre cette association en lumière et l’aider à développer sa notoriété, je le fais de bon coeur, et j’espère que cela contribuera à inciter encore plus de donateurs à financer ses actions ».